A la découverte du gigourit charentais

Chaque région de France détient ses recettes typiques de charcuterie d'une tradition annuelle et familiale dans les fermes autrefois : les journées d'hiver consacrées à la préparation et la transformation du cochon. 

En tous cas, on ne reprendra jamais assez l'expression "Tout est bon dans le cochon"!

Nous partons cette fois dans le département des Charentes pour découvrir la tradition du gigourit charentais et c'est avec Monsieur Laurent Ody, de la Maison Lapierre-Ody à Dignac, au sud d'Angoulême, que nous faisons plus ample connaissance avec cette spécialité que vous goûterez lors de votre prochaine escapade dans la région. 


Le gigourit charentais, c'est quoi? 

Il s'agit en fait d'un civet de porc réalisé à partir de la couenne de porc, mixé avec des abats, et cuit longuement dans du vin rouge. 

On peut le manger froid en terrine, sur une tranche de pain. 

Traditionnellement, on le réchauffe et on le déguste avec des féculents. 


Voici le gigourit proposé par la Maison Lapierre-Ody, un établissement familial fondé en 1967, et recommandé par Gault et Millau. 


Monsieur Laurent Ody, qui nous présente ici le gigourit qu'il a conçu dans son laboratoire de Dignac, à 20 km au sud d'Angoulême, est Maïtre Artisan Charcutier-Traiteur. 

Avant d'arriver en Charente, il était le responsable de l'activité traiteur de la grande maison Hédiard à Paris. C'est une histoire d'amitié de 20 ans et une passion commune pour les bons produits avec Patrice Ody, Maître Artisan Boucher-Charcutier-Traiteur, qui l'amène dans les Charentes. 

C'est justement à son arrivée dans la région qu'il découvre le gigourit et propose à ses associés de réaliser ce civet dans leur établissement afin de présenter encore davantage de spécialités régionales. 

La Maison Lapierre-Ody, c'est donc à l'origine le papa, André artisan boucher depuis 1967, puis depuis 1991, le fils Patrice, la fille Valérie,  et enfin en 2007 le copain Laurent Ody. Tous artisans, tous engagés pour le respect de la qualité et de leurs clients. 

Ils sont maintenant 17 collaborateurs et vous pouvez les retrouver sur les marchés d'Angoulême : le marché des Halles et le marché Victor Hugo, ainsi qu'à leur laboratoire à Dignac.


Et quelles sont les autres spécialités charentaises en boucherie-charcuterie? 

Le Grenier charentais, le farci charentais, le grillon charentais, le fagot charentais. 


Plus d'infos et de photos dans cet article très prochainement!


 


Publié le 11/05/2021